Comment choisir son casque de vélo
Conseils pour choisir son casque vélo

Pas obligatoire, mais vivement recommandé le casque de vélo fait parti de l’équipement de base du cycliste. Allié de protection qui suit le cycliste lors de ses sorties, il doit être confortable et approprié à son usage. Quelques conseils pour choisir son casque.

MENU

  • 1 – Législation sur les casques à vélo
  • 2 – Composition des casques vélo
  • 3 – Les différents profils
  • 4 – Les tailles

La législation autour du port du casque de vélo

Bien que vivement recommandé, le port du casque n’est pas obligatoire pour les cyclistes adultes. Le sujet fait débat depuis longtemps. Doit-on obliger les cyclistes à porter un casque ? Qu’en est-il des enfants ? Jusqu’à peu les mineurs à vélo obéissaient à la même législation que les adultes. En décembre dernier cependant, une nouvelle loi est passée, imposant le port du casque obligatoire pour les enfants de moins de douze ans; effective dès le 22 mars 2017. Le décret paru prévoit le port obligatoire du casque pour les enfants, qu’ils tiennent le guidon ou qu’ils soient simples passagers.

Cette mesure a été mise en place afin d’assurer la protection des plus jeunes. Car faire du vélo nécessite des mesures de sécurité, comme tout autre moyen de locomotion, surtout si l’on pratique en ville et que l’on côtoie des automobilistes. De nombreuses études ont prouvé que le port d’un casque réduit les chocs à la tête ainsi que les traumatismes. Cette mesure est conforme à la réglementation concernant les équipements de protection individuelle. Les enfants sont en effet plus fragiles que les adultes et, contrairement à ces derniers, ils n’auront peut être pas le réflexe de se protéger le visage en cas de chute.

Les cyclistes ont ainsi trois mois jusqu’en mars pour s’équiper de casques pour leurs enfants. En cas de non respect de cette législation, une amende de quatrième classe est appliquée. Plus concrètement, cela veut dire que les adultes voient leur responsabilité engagée si leurs enfants pédalent sans casque. Idem si les enfants sont transportés sur un vélo adulte sans protection. L’amende peut alors aller jusqu’à 135€.

Pour ce qui est du port du casque chez des adultes, la loi reste la même. C’est à dire, un port du casque vivement conseillé mais non obligatoire. A noter que plusieurs pays de l’Europe avaient adopté cette mesure avant la France, comme la Suède et la Finlande.

Casque obligatoire chez les enfants - 12 ans

La composition des casques vélo

Les gammes de prix des différents casques vélo sont souvent très variées allant de 20€ à plusieurs centaines d’euros sur des casques homologués. Les différences notables (hors design et marque) résident principalement dans le fait que le casque peut être composé de matériaux différents, qu’il peut avoir des éléments de confort supplémentaires ou encore que la technique de fabrication n’est pas la même.

Les différents éléments qui composent un casque

Un casque est composé de plusieurs éléments clefs qui permettent une protection optimale de la tête en cas de chute. Voyons tous ces éléments en partant de l’extérieur :

Les éléments d’un casque de vélo

  • Les décorations :
    Pour donner différents looks aux casques, les fabricants utilisent une feuille de PVC ou de polymère sur laquelle ils impriment les motifs et couleurs de leur choix. Cette feuille va être assemblée à une plaque de PVC qui composera la coque extérieure.
  • La coque extérieure :
    Cette coque permet de protéger le casque des légers chocs, c’est une première protection. Cette coque est composée d’une plaque de PVC qui est passée dans une machine appelée la Thermo-formeuse et qui va la chauffer et lui donner la forme d’un moule par un système d’aspiration. Il suffit ensuite de la laisser refroidir pour qu’elle garde la forme du moule.
  • La coque interne :
    C’est cette partie qui assure ensuite la grande partie de la protection. Composée à partir de perles de polyester, ces dernières seront mélangées à de la vapeur pour gonfler et épouser parfaitement la forme d’un moule. La coque interne et externes sont ensuite assemblées via une presse qui soudera parfaitement ces deux composants.
  • Les composants complémentaires :
    Une fois le casque moulé et assemblé, les fabricants y ajoutent les sangles de fermeture, les systèmes de molettes si besoin et les coussinets pour le confort et l’ajustement.

Les différents matériaux utilisés

Un des critères qui va faire varier le prix d’un casque est dans un premier temps les matériaux choisis. En effet selon l’utilisation de matériaux plus résistants ou plus légers le prix du casque en sera forcément impacté. Parmi les principales différences sur ce point, les matériaux peuvent changer au niveau de la coque extérieure. Au lieu d’être en PVC cette dernière peut-être en polycarbonate ou en ABS. Elle peut également être renforcée par des pièces en carbone. L’utilisation de ces différents matériaux, permet une protection plus grande et une meilleure résistance aux intempéries et au soleil.

 

Concernant la coque interne, elle aussi peut être constituée de différents matériaux. En effet certains sont composés d’une armature interne composée en aramide, en kevlar, en nylon ou en carbone qui est ensuite noyée dans le polystyrène. Ce système permet de renforcer la structure du casque offrant une protection optimale au cycliste en étant plus léger et plus de longévité pour le casque.

Coque interne de casque de vélo

Dans cette vue de coupe on voit bien le maillage interne ressemblant à une toile d’araignée à l’intérieur du casque.

Enfin au niveau de l’extérieur du casque, la majorité des casques disposent de vernis de protection. Ces vernis permettent une meilleure pénétration dans l’air ainsi qu’une protection complémentaire pour le casque, en particulier contre les rayures et les possibles éclats.

Les différentes méthodes de fabrication

La deuxième différence qui peut faire varier les prix d’un casque réside dans le mode de fabrication. En effet, il existe en plus de la méthode classique, une fabrication plus élaborée permettant une plus grande résistance et un gain de poids : la fabrication in-mold.
Cette technologie diffère au moment de l’assemblage entre la coque interne et la coque extérieure. Au lieu d’avoir plusieurs étapes jusqu’à l’assemblage de la coque interne et externe à la presse, il n’y en a qu’une. La coque externe est chauffée et coulée directement lors de la phase d’injonction du polyester. La structure de ces deux parties est ainsi beaucoup plus rigide et solidifiée.

casque de vélo construit in-mold

 

Autre méthode de fabrication, la technologie Suédoise MIPS. Cette technologie est utilisée par plusieurs marques afin de fournir un fort niveau de protection supplémentaire. Il s’agit en effet d’un système de protection d’impact multidirectionnel qui permet de réduire les forces de rotation qui se produisent lors d’un impact et qui peuvent entra